Inauguration du comptoir du sel solaire - Boffa le 16 janvier 2017

JPEG

La cérémonie réunissait de nombreux invités dont notamment Madame la Préfet de BOFFA, les Maires des communes de Boffa, Kobra, Douprou et Tougnifily, le président de Charente Maritime Coopération et vice-président du département de Charente-Maritime, la représentante de la Fondation Rio Tinto, le représentant du Fonds d’équipement des Nations Unies, des représentants des fédérations et associations, et toute l’équipe de Charente Maritime Coopération.

JPEG

JPEG

Cette inauguration venait clôturer un projet tout à fait remarquable.

- 1/ Remarquable tout d’abord parce que ce projet de coopération décentralisée entre le département de Charente-Maritime et la préfecture de Boffa est le fruit d’un partenariat fructueux et durable (depuis 25 ans !) entre une association française d’un côté, Charente-Maritime Coopération (CMC), et des associations guinéennes de l’autre, la Fédération des Organisations Paysannes de Basse guinée (FOP BG) et l’ONG Association de Développement de l’Agriculture de Mangrove (ADAM).
Un tel partenariat représente un gage de succès pour l’aide au développement, par l’ancrage de terrain qu’il garantit.

JPEG

- 2/ Projet remarquable ensuite dans son montage financier, puisque le « comptoir du sel solaire », qui a coûté environ 126.000 euros, est co-financé par le département de Charente-Maritime (20%) et par la Fondation Rio Tinto (80%).
Au-delà de l’appui aux producteurs de sel solaire, ce montage révèle la volonté de ces deux acteurs, issus du secteur public pour l’un et du secteur privé pour l’autre, de contribuer à la reprise économique de la région de Boffa, après les conséquences négatives pour le secteur économique local provoquées par la maladie à virus Ebola.

JPEG

JPEG

- 3/ Projet remarquable encore parce qu’il concerne le sel solaire, qui est une activité phare de la coopération française à travers l’appui de Charente-Maritime Coopération auprès des producteurs de sel solaire de Guinée Maritime depuis 1992.
Au-delà de la production de sel, cette nouvelle étape vise désormais à la ==transformation et à la commercialisation== du sel solaire ainsi qu’à l’apport de services aux producteurs.
Le comptoir contribuera à développer une production ==qualitative et innovante== adaptée au marché. Il permettra une meilleure commercialisation du sel produit dans la région ainsi qu’une amélioration durable des revenus des producteurs. En somme, il favorisera la pérennisation de la filière sel solaire en Guinée maritime.

JPEG

- 4/ Projet remarquable enfin parce qu’il montre bien que la coopération décentralisée en Guinée, lorsqu’elle est bien pensée et mise en œuvre de façon organisée et par des personnes compétentes et motivées, cela marche !
Depuis 1992, Charente-Maritime Coopération met en œuvre un partenariat de coopération décentralisée entre le département de Charente-Maritime et la préfecture de Boffa qui se traduit par des réalisations concrètes qui produisent un impact très positif dans la vie des administrés de la région de Boffa :
Il convient de citer notamment les pistes rurales, la gare routière, l’accès à l’eau potable (plusieurs dizaines de points d’eau), les infrastructures hydrauliques, l’assainissement et la gestion des déchets, le soutien au développement économique local notamment via la création de plateformes multifonctionnelles et le développement de la microfinance, la fiscalité locale, l’appui technique aux collectivités locales, etc...

JPEG

JPEG

Le nombre et l’origine des partenaires qui accompagnent Charente Maritime Coopération, notamment le ministère français des affaires étrangères, l’Agence française de développement (AFD), l’Unicef, le Fonds d’équipement des Nations Unies, la Fondation Rio Tinto et d’autres encore, témoigne de la richesse de ce partenariat, qui allie des ONGs, des entreprises, des collectivités locales, des partenaires institutionnels bilatéraux et des organisations internationales.
L’ensemble des acteurs de ce partenariat a été félicité chaleureusement pour leur travail, fondé sur l’action de terrain, la persévérance, la continuité dans l’action, le professionnalisme, la passion, la mobilisation des acteurs et des partenaires, qui représente en tous points un exemple qu’il convient de poursuivre.

JPEG

Dernière modification : 18/01/2017

Haut de page