La mission de défense de l’Ambassade solidaire des Anciens Combattants les plus démunis.

La mission de défense près l’Ambassade de France, en collaboration avec le service de santé des Forces armées guinéennes et grâce au soutien de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG) du ministère de la défense français, a mené du 24 au 30 janvier 2017 à Conakry, une mission de solidarité en faveur des anciens combattants et de leurs conjoints survivants se traduisant par une aide financière et une aide médicale.
Cette mission, effectuée dans les locaux du dispensaire des anciens combattants de Kaloum et conduite par le major Joaquim De Lemos, assistant de l’attaché de défense près l’Ambassade de France, avait pour objectif de distribuer une aide financière de 295 000 GNF à plus de 70 anciens combattants ou conjoints survivants résidants à Conakry, lesquels ont également pu bénéficier d’un soutien médical et d’une distribution de médicaments et d’appareillage (cannes par exemple).

JPEG - 244.2 ko
Monsieur Yéro Diallo, matricule 72590, vu au dispensaire

Les anciens combattants ou conjoints qui n’ont pu se déplacer jusqu’à Kaloum ont été visité à leur domicile dans les quartiers.

JPEG - 270 ko
Monsieur Mamadou Aliou Diallo, matricule 11738, vu à son domicile à Matoto.

Le dispensaire des anciens combattants, soutenu par la mission de défense sur fonds ONACVG et dirigé par une infirmière du service de santé des Forces armées guinéennes, le lieutenant-colonel Angeline Kourouma, assiste tout au long de l’année plus de 500 anciens combattants et veuves d’anciens combattants de Conakry et ses environs

JPEG

Par devoir de mémoire et de reconnaissance, l’Ambassade de France entend poursuivre cette dynamique de soutien en faveur des anciens combattants les plus nécessiteux. Une action similaire sera organisée au cours du second semestre 2017.

Dernière modification : 15/02/2017

Haut de page